2019

Présence du ciel (.Pdf)

« Présence du ciel »

Pieds posés-décollé

L???équipe: Introduction
Amandine Braci, artiste
David A. Smith, chercheur en astrophysique
Véronique Siron, architecte-auteure
Xavier Rodriguez assistant photo :
Au départ, un territoire, celui de l’ancien Observatoire de Bordeaux, nous a réunis sous une forme singulière : un astrophysicien chercheur, une artiste et une architecte auteure. Son histoire (celle d???un lieu de recherche scientifique), sa géographie (le Haut-Floirac), sa poésie (un paysage peuplé de mammifères, d’habitants temporaires: – gardiens, publics/spectateurs, équipe de tournage – et de machines astronomiques plantées ça et là dans le parc) et le LAB sur le Campus Universitaire de Bordeaux, sont objets et sujets d’une rencontre art et science. Les directions de travail:- notre rapport quant à la représentation d’un espace infini, ici le ciel, actuel et passé. Comment l???impossible représentation peut-elle devenir possible ? – la dimension affective et la mémoire d???un lieu. Comment notre perception d???un lieu, qu???est déjà le corps, entrecroise histoires individuelles et collect

Equipe artistique

Equipe
Amandine Braci, artiste et Xavier Rodriguez, prises de vue et assistant. Suivi du projet et collaboration de David Smith, astrophysicien-chercheur au Cenbg (Centre d’Etude nucléaire Bordeaux Gradignan).
Pieds Posés Décolles

Micro/macro

Hayabusa (littéralement « buse rapide »)
Extrait de l’archive du touché décollé de Hayabusa (trad. littérale: « buse rapide »), sonde Japonaise de la station Jaxa. Extraction de terre et de poussière sur Hyruyu, astéroide en février 2019.

Lorsque l’on plonge en une dimension microscopique, et que s’y profilent des images d’univers à l’échelle macroscopique, c’est tout d’abord une invitation à voir l’univers là où il est présent sans qu’on l’y voit: dans la poussière que la ménagère nettoie, dans ces choses et ces êtres qui nous entourent. Là aussi présent ce qui compose le ciel, un ciel qui se tient sous nos pieds et s’écoule en nos mains. Tout «poussières d’étoiles». Mais pour parvenir à le voir, pour saisir que derrière nos représentations du ciel qui le maintiennent hors et loin de soi il est là présent, encore faut-il effectuer un ensemble de courts-circuits. Car les atomes ne composent pas de molécules sans changer de plan, qui lui-même servira de base à la composition d’un nouveau plan, et ainsi de suite:cellules, tissus, organes, corps… Tout un ensemble de niveaux auxquels avec une pointe d’humour les photographies micro/macro font écho ; comme peut aussi la porter un chiffon de poussière NASA. L’ironie, c’est aussi une façon de pointer le semblant de savoir qui accompagne le savoir comme son ombre, faire surgir, derrière la représentation savante du ciel, la présence du ciel.

micro_macro
Photographie en macro de poussière ménagère. Tirage couleur de 25 x 45 encollé sur plaque en 2019. Prises de vue XR.
Pieds Posés Décolles
Extrait de la série de 6 photographies issues de l’expérience Touch and down. Dimension: 450 x 600 Contre collage sur plaque zinc. XR et AB.